skip to Main Content
Bonjour, | Connexion
  • English

Densité mammaire, volume des seins, fermeté de la poitrine : quel lien ?

Quelle est la différence entre densité mammaire, volume des seins et fermeté de la poitrine ?

Pour le grand public, il est fréquent de confondre densité mammaire et volume des seins. On a tendance à croire que plus quelque chose est gros, plus il est dense. Ce n’est pas exact. La densité et le volume mammaire sont deux notions tout à fait différentes.

Le volume des seins se traduit généralement par la taille des bonnets. Celle-ci s’obtient en comparant son tour de poitrine avec son tour de dessous de poitrine. Par exemple, une différence de 17 cm environ correspond à un bonnet C.

La densité des seins n’a rien à voir avec ce critère physique. Elle ne se voit ni à l’œil nu ni au palpage de la poitrine. Seul un examen radiologique comme la mammographie permet de déterminer la densité mammaire. Elle est liée à la concentration de tissus conjonctifs au sein de la poitrine.

De la même façon, la fermeté des seins n’est pas un facteur qui permet d’établir que ces derniers sont denses ou non. Une poitrine ferme n’est pas forcément dense et inversement. La fermeté des seins est due à l’élasticité de la peau. En cas de relâchement cutané, la poitrine va devenir moins ferme. Mais cela n’impacte nullement la densité mammaire.

La densité mammaire, une caractéristique physiologique et non physique

Les seins sont composés de différents tissus : glandulaires, conjonctifs ou encore graisseux (également appelés tissus adipeux). Ces derniers ne réagissent pas de la même manière aux rayons X émis durant la mammographie. Les glandes mammaires ainsi que les tissus conjonctifs vont apparaître en blanc sur la radio alors que la graisse sera de couleur noire.

Un sein dense est un sein qui présente une forte concentration de tissus conjonctifs par rapport aux tissus adipeux. En conséquence, le résultat de la mammographie laissera apparaître de grandes zones blanches. C’est de cette façon que l’on peut savoir si une femme présente des seins denses ou non.

Les radiologues utilisent la classification BI-RADS pour classer la densité mammaire en 4 catégories allant de A (la moins dense) à D (la plus dense). Plus un sein comporte de tissus graisseux, moins la densité mammaire est élevée. Cela explique le fait qu’une densité mammaire importante se retrouve souvent chez des femmes minces comme le montre une étude publiée le 12 septembre 2014 par the Journal of the National Cancer Institute. Elles ont moins de tissus adipeux dans la poitrine.

CATÉGORIE BI-RADS DESCRIPTION % DU TISSU GLANDULAIRE
A Seins presque entièrement graisseux <25%
B Seins composés de zones de densités fibroglandulaires éparses. 25 à 50% approximativement
C Seins denses de façon hétérogène, pouvant masquer des petites masses. 51 à 75% approximativement
D Seins extrêmement denses, diminuant la sensibilité de la mammographie. >75%

La majorité des femmes présentent une densité mammaire de catégorie B (seins graisseux hétérogènes) ou C (seins denses hétérogènes). On utilise le terme hétérogène pour indiquer la présence d’autres tissus en quantité moins importante. Une densité mammaire de catégorie D concerne les seins denses homogènes (très faible présence de tissus graisseux). Cela représente environ 5 à 10 % des femmes de plus de 50 ans.

L’incidence des seins denses en matière de cancer du sein

Radio cancer du sein predilife
Radiographie des seins ©Adobe

La densité mammaire est un facteur important à prendre en compte car il a une incidence réelle sur le dépistage du cancer du sein. Une densité mammaire élevée confère à la fois un risque plus élevé de développer un cancer du sein et rend la lecture de la mammographie plus difficile

La mammographie est le principal moyen mis en œuvre pour dépister les cancers du sein. Cet examen radiologique permet de mettre en évidence d’éventuelles anomalies qui peuvent être des tumeurs. Ces dernières apparaitront en blanc au niveau de la mammographie.

En cas de densité mammaire élevée, il sera alors difficile de distinguer une tâche blanche parmi les nombreuses zones en blanc représentant le tissu conjonctif.

La densité mammaire diminue la sensibilité de la mammographie qui ne suffit plus comme examen préventif. D’autres outils de dépistage doivent alors être envisagés : échographie, etc.

Densité mammaire, volume et fermeté des seins : ce qu’il faut retenir

Le volume des seins est une caractéristique physique qui concerne la taille de la poitrine. La fermeté des seins est, quant à elle, liée à l’élasticité de la peau. Ce sont deux éléments palpables et visibles à l’œil nu.

Au contraire, la densité mammaire est un facteur invisible. Elle ne peut être établie qu’à la suite d’une mammographie qui mettra en évidence la proportion des tissus conjonctifs et glandulaires par rapport aux tissus adipeux. Plus les premiers seront nombreux, plus les seins seront denses.

Ni le volume, ni la fermeté des seins n’a d’incidence sur la densité mammaire.

La densité mammaire est un facteur important à prendre en compte pour évaluer le risque de cancer du sein et adapter les examens de dépistage. Quels que soient vos seins, fermes, denses, petits ou volumineux, soyez en fières, protégez-les !

Prenez rendez-vous chez un médecin via  notre site pour planifier votre dépistage du cancer du sein Predilife.

 

Back To Top