fbpx
skip to Main Content

Vous êtes professionnel
de santé

Le dépistage actuel du cancer du sein dans les pays occidentaux est centré sur la mammographie, avec des modalités et des populations cibles variables d’un pays à l’autre, à destination de femmes de 50 à 74 ans en France. Les modalités du dépistage tel qu’il est pratiqué aujourd’hui présentent cependant des limites : bénéfice limité, sensibilité imparfaite, sur-diagnostique, irradiation et démarrage à partir de 50 ans alors que plus de 20% des cancers surviennent avant 50 ans.

MammoRisk®, dispositif médical de classe I, est un test de prédiction de risque du cancer du sein. Il intègre cinq facteurs : l’âge; la densité mammaire quantifiée à partir la mammographie ; le nombre d’apparentées au 1er degré atteintes d’un cancer du sein (mère, sœur, fille) ; un antécédent ou non de biopsie mammaire et un score polygénique, quand il est disponible.

Avec le résultat du test MammoRisk®, le médecin peut proposer un suivi personnalisé en fonction du risque de la patiente. MammoRisk® se base sur des mesures de risque de la population générale qui sont issues des données des dépistages organisés français (300 000 femmes) et américains (1 000 000 de femmes), en collaboration avec plusieurs structures de dépistage.

Questionnaire
chez le médecin

Mammographie
chez le radiologue

Test salivaire en option

Compte
rendu

Vous êtes médecin et souhaitez proposer une consultation de prévention ?

MammoRisk, un outil de scoring :

Le modèle de risque utilisé par MammoRisk® est basé sur l’évaluation, à partir d’une base de données d’individus suivis dans le temps, du risque d’un individu par comparaison au devenir de ses voisins « les plus proches ».

La méthode propriétaire et innovante des « Proches Voisins » utilise des algorithmes de machine-learning pour évaluer les risques d’un individu de développer une pathologie grave. Cette méthode vise à évaluer, sur un nombre de personnes dites voisines (mêmes caractéristiques : âge, antécédents familiaux…), combien d’entre elles sont susceptibles de développer une maladie. Ceci permet ainsi d’évaluer les risques d’un individu par comparaison avec ses voisins « les plus proches ». Cette méthode flexible peut s’adapter à toutes les bases de données et remplace les modèles mathématiques complexes et opaques utilisés jusque-là. Cette approche innovante de calcul du risque a été brevetée. Appliquée au cancer du sein, elle a été validée sur des données des dépistages organisés français et américains, en collaboration avec plusieurs structures de dépistage.

MammoRisk, un test intégrant les 3 piliers
de risque du cancer du sein

La densité mammaire :

Les femmes avec une densité mammaire importante sont à risque plus élevé de cancer du sein : les femmes avec la densité la plus élevée ont 4 à 6 fois plus de risque de cancer du sein que les femmes dont les seins sont presque entièrement constitués de tissu adipeux.
La densité mammaire diminue avec l’âge, mais certains facteurs de risque de cancer du sein sont aussi associés à la densité mammaire : la densité mammaire est plus élevée chez les femmes n’ayant pas d’enfants, une première grossesse tardive, une consommation d’alcool élevée, ou un indice de masse corporelle (en post-ménopause) important.
DenSeeMammo, est un logiciel développé par Predilife il permet une évaluation automatique de la densité mammaire à partir d’une mammographie.

Boyd NF et al. Mammographic Density and the Risk and Detection of Breast Cancer.
N Engl J Med 2007

Le score polygénique (PRS) :

Le PRS est le résultat d’un test génétique. Le PRS résulte de la combinaison de plusieurs SNPs (Single Nucleotide Polymorphism) dans un score de risque polygénique. Alors que le risque associé à un SNP individuel est faible, le fait de combiner plusieurs SNPs dans un score de risque polygénique augmente la puissance de l’association. Les PRS sont statistiquement indépendants des facteurs de risque cliniques établis.
La complémentarité des SNPs pour prédire le risque de cancer du sein, par rapport à d’autres facteurs de risque de cancer du sein telle que la densité mammaire ou de l’histoire reproductive est maintenant démontrée. Les combinaisons de modèles de risques incluant variables cliniques classiques + densité mammaire + PRS peuvent être utilisées pour estimer plus précisément le risque populationnel. Cela permet d’affiner et de mieux discriminer les groupes à risque élevé et faible.

Vachon CM, et al. The contributions of breast density and common genetic variation to breast cancer risk. J Natl Cancer Inst. 2015;107(5).
Shieh et Al. Breast Cancer Screening in the Precision Medicine Era: Risk-Based Screening in a Population-Based Trial.
JNCI J Natl Cancer Inst (2017) 109(5) Yanes et Al. Clinical applications of polygenic breast cancer risk: a critical review and perspectives of an emerging field Breast Cancer Research (2020) 22:21

Questionnaire de données cliniques :

Antécédents familiaux
La présence d’antécédents familiaux de cancer du sein est un des facteurs majeurs de risque de cancer du sein, d’autant plus si le cancer du sein a été diagnostiqué à un âge jeune chez des membres de la famille. Près de 20 à 30 % des cancers du sein se manifestent chez des femmes ayant des antécédents familiaux de cancers du sein, c’est-à-dire plusieurs cas de cancer du sein dans la même famille.
Campagnoli C et al. Breast cancer and hormone replacement therapy: putting the risk into perspective. Gynecol Endocrinol. 2001

Age de la patiente
Le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment observé chez les femmes en France, comme dans l’Union européenne et aux États-Unis. Le nombre de cas observés chaque année a tendance à diminuer depuis 2005, même si cette maladie reste la première cause de décès par cancer chez les femmes en 2012 s’il est dépisté à un stade précoce, ce cancer peut être guéri dans 9 cas sur 10.
Source : www.e-cancer.fr (Institut National Du Cancer) ; IARC (International Agency Research on Cancer) ; Globocan 2018

Antécédents de biopsie
Les antécédents personnels de biopsie mammaire sont associés à un sur-risque de cancer du sein. Mais en réalité, la biopsie n’est pas un facteur de risque en soi, mais plutôt un marqueur de risque. Cet examen peut être réalisé en cas de suspicion d’une anomalie ou d’une lésion au niveau du sein.
Cuzick J et al.Epidemiology of breast cancer–selected highlights.Breast. 2003

Quel résultat ?

À l’issu du test, MammoRisk établit un compte-rendu clair et précis indiquant une estimation du risque absolu de cancer du sein à 5 ans, c’est-à-dire la probabilité de développer un cancer du sein invasif dans un intervalle de 5 ans.
À partir de cette estimation, le médecin pourra établir dans le cadre d’une décision partagée avec sa patiente, un programme de suivi personnalisé.

2 outils complémentaires

Vous pouvez décider de vous équiper du logiciel MammoRisk et, si vous êtes radiologue, d’y associer DenSeeMammo.

À destination des radiologues, DenSeeMammo est un dispositif médical de classe I innovant également développé par Predilife. Il fournit une évaluation de la densité mammaire standardisée et automatique à partir des images de mammographie.

En permettant d’associer le logiciel DenSeeMammo au test MammoRisk, Predilife offre une solution complète pour prédire le risque de cancer de sein de façon fiable et ainsi proposer un suivi personnalisé le plus adapté.

Actualités Predilife

La mammographie

Si la mammographie est aujourd'hui un outil indispensable dans le dépistage du cancer du sein,…

Prochaines participations Congrès

La société PREDILIFE sera présente lors de grandes manifestations cet automne : le Congrès de…

Le Monde 28 Oct 2019 Grand angle « Cancer du sein »

"Après la personnalisation des traitements, place au dépistage. Objectif : détecter les tumeurs cancéreuses le…

Intelligence Artificielle – Collaboration avec le service Radiologie de l’Hôpital AP-HP Sorbonne Université -Tenon Paris

Réalisée auprès de 311 femmes, une étude menée début 2019 par le Professeur Isabelle Thomassin-Naggara…

Journée Scientifique du Collège de Gynécologie de la Région Rhône-Alpes

Predilife est heureuse de participer avec un stand à la 37ème Journée Scientifique du Collège de…

Découvrez l’association « Entreprise et Cancer »

L'association Entreprise et cancer œuvre pour favoriser le maintien et le retour au travail des…

Predilife s’est associée avec le groupe de centres médicaux innovants et dédiés à la santé de la femme : POINTGYN

Les Centres PointGyn proposent en un même lieu un parcours de soins global dédié à…

Le test MammoRisk remboursé partiellement par certaines mutuelles

Une excellente nouvelle pour toutes les femmes soucieuses de prendre en main leur santé :…

Congrès de la médecin prédictive et personnalisée les 24 et 25 septembre 2020

L’Équipe Predilife sera présente avec un stand au 6è Congrès de la médecine prédictive et…

Retrouvez en Replay notre dernier WEBINAR animé par le Pr Pujol et le Pr Saghatchian sur le thème du PRS

Ce mois-ci l’équipe de Predilife était fière de présenter, en association avec le Pr Pujol…

E-santé : ces applications qui vous aident à vous soigner

Suivi du traitement et des symptômes mais aussi détection et conseils : les applications sur…

Nouveau dépistage

Le Mammorisk est un nouveau logiciel, destiné à déterminer les facteurs de risques de cancer…

Epinal – Mammorisk : un logiciel pour évaluer le risque de cancer du sein

Le Mammorisk est un nouveau logiciel, destiné à déterminer les facteurs de risques de cancer…

Epinal : le centre médical Juno propose un dépistage personnalisé du cancer du sein

Le centre médical Juno d'Epinal (Vosges) propose depuis mardi 19 novembre un dépistage personnalisé du…

{SAN E} sein DÉPISTER OUI MAIS…

Mais…Accusé de rendre malades des femmes bien portantes, le dépistage généralisé du cancer du sein…

L’hôpital américain de Neuilly à la pointe de la prévention contre le cancer du sein

Prévenir, plutôt que guérir. C’est le credo des médecins porteurs du projet «Women’s Risk Institute»…

Octobre Rose : un logiciel pour évaluer le risque de cancer du sein

L'Institut Gustave Roussy explore le dépistage personnalisé avec le logiciel MammoRisk afin de cibler les…

Cancer du sein : l’Hôpital américain de Paris veut individualiser la prise en charge

L'établissement travaille au lancement d'un programme de prédiction de risque, de surveillance et de prévention.…

Cancer du sein : un logiciel capable d’évaluer les risques pour chaque femme

Prédire les risques de développer un cancer du sein chez une patiente : c'est ce…

MammoRisk et DenSeeMammo sont des dispositifs médicaux de classe I, fabriqués par Predilife.
MammoRisk est destiné à l’estimation du risque de cancer du sein. DenSeeMammo est destiné à l’évaluation de la densité mammaire. Ces dispositifs médicaux sont des produits de santé réglementés, qui portent au titre de cette réglementation, le marquage CE.
Lire attentivement leurs manuels utilisateur avant toute utilisation.

Back To Top

Les informations présentes sur cette page sont uniquement destinées aux utilisateurs des pays reconnaissant les homologations CE relatives aux dispositifs médicaux.

En accord avec la loi Française N°2011-2012 du 29/12/2011, cette page est réservée exclusivement aux professionnels de santé, chercheurs et industriels.

L'accès à l’information qu’elle contient n’est pas destiné au grand public.

Merci de cliquer sur OUI, si vous êtes un professionnel de santé (ou assimilé) et NON si vous n'êtes pas un professionnel de santé (ou assimilé).