skip to Main Content
Bonjour, | Connexion
  • English

À Chacun son Everest ! : Appréhender l’après-cancer avec bienveillance

SE PRÉMUNIR, VIVRE OU ACCOMPAGNER

Régulièrement, Predilife met en avant des femmes, des hommes, des associations qui œuvrent au quotidien pour permettre aux patientes atteintes d’un cancer du sein et à leurs proches, de se reconstruire, à la fois sur le plan physique et psychologique.

Aujourd’hui, nous souhaitons vous présenter l’association A Chacun son Everest !

La médecin et alpiniste Christine Janin.

Créée en 1994 par Christine Janin et par le Professeur André Baruchel avec le soutien du Laboratoire Janssen-Cilag, l’association A Chacun son Everest s’adressait, à l’origine, aux enfants et aux jeunes adultes en période de rémission afin de les aider dans cette phase particulière et délicate qu’est l’après-cancer. Depuis 2011, les actions de l’association se sont étendues aux femmes en rémission d’un cancer du sein. Ainsi, des séjours au pied du Mont Blanc sont régulièrement organisés dans un lieu de vie bienveillant et chaleureux.

A Chacun son Everest !, un nom plein de sens

La médecin et alpiniste Christine Janin est la première femme française à avoir atteint le sommet de l’Everest le 5 octobre 1990. Elle a poursuivi ensuite ce formidable challenge par l’ascension des Seven Summits (les sommets les plus hauts de chaque continent) et est devenue la première femme européenne à réaliser un tel exploit.

A son retour, elle rencontre des enfants de l’hôpital Trousseau à Paris pour partager avec eux son aventure. Elle fait alors le parallèle entre les difficultés d’une ascension d’un sommet et celles qui jalonnent le parcours d’un patient atteint d’un cancer vers la guérison. De là, nait l’idée de l’association A Chacun son Everest : l’Everest de Christine Janin nécessite de grimper à 8 848 mètres d’altitude pour venir à bout de ce sommet, celui des patients et des patientes est constitué de différentes étapes (du diagnostic à l’annonce de la rémission en passant par les traitements lourds, les effets secondaires, les peurs, etc.) pour venir à bout de la maladie.

Mais une fois ce sommet atteint, il ne faut pas oublier la descente et accepter que cette expérience change la personne qui l’a vécue et que la vie ne sera plus celle d’avant. Les séjours proposés par A Chacun son Everest ! permettent, notamment aux femmes en rémission d’un cancer du sein, de se réapproprier leurs corps, de se sentir écoutées et comprises, de libérer leur parole afin de mieux vivre l’après-cancer.

Se réapproprier son corps après un cancer du sein

Les femmes atteintes d’un cancer du sein sont, dans la plupart des cas, très entourées durant la lutte contre cette maladie. Leur combat est rythmé par des rendez-vous médicaux, des traitements mais aussi par le soutien des proches. Mais une fois la rémission annoncée et la phase de L’ »Après-cancer » entamée, la solitude et l’isolement peuvent frapper ces femmes. Les rendez-vous médicaux s’espacent, les proches sont moins présents, les attentions diminuent.

Pourtant, le cancer a laissé des traces que ce soit sur le corps ou sur le mental. L’objectif de l’association est de donner à ces femmes les clés pour renouer avec ce corps qui a été le terrain d’une longue bataille, pour accepter leur féminité, pour reprendre confiance, pour se donner le droit d’avoir encore peur et d’être marquées par l’épreuve traversée.

Malgré la rémission, le cancer du sein laisse des séquelles physiques mais aussi psychologiques. Les femmes peuvent se sentir fautives de ne pas être pleinement épanouies dans la vie d’après-cancer. L’association tente de leur faire prendre conscience que c’est normal, qu’il faut du temps et surtout qu’il est essentiel prendre soin de soi avec bienveillance pour pouvoir avancer plus sereinement dans cette nouvelle vie.

Un séjour pour se sentir comprise et lâcher prise

Chaque année, l’association organise des séjours en petit groupe pour des femmes en rémission du cancer du sein. Au programme de ces 6 jours, des activités sportives telles que des randonnées ou la pratique de l’escalade dans une grande salle aménagée près de la Maison, des groupes de parole, des séances dédiées au bien-être avec du yoga, des massages, etc.

Ce séjour en groupe permet aux participantes de nouer des liens avec des femmes qui ont elles-aussi combattu un cancer du sein, de se sentir comprises et reconnues, de pouvoir librement s’exprimer et surtout de lâcher prise pour pouvoir entamer la descente du sommet avec plus de sérénité et en faisant confiance à leur intuition.

La bienveillance est ce qui anime chaque séjour organisé par A Chacun son Everest ! Chaque femme est unique et partage avec les autres sa propre expérience sans crainte du jugement.

Aujourd’hui, ce sont plus de 1 500 femmes qui ont pu profiter de ces séjours. Elles ressortent de cette expérience avec une meilleure estime d’elle-même et une certaine liberté. Elles se sont débarrassées d’un poids inconscient et peuvent ainsi affronter l’après-cancer plus légères et surtout fières du parcours qu’elles ont accompli.

Pour plus d’informations sur les séjours organisés par A Chacun son Everest ! : https://www.achacunsoneverest.com/

Back To Top