skip to Main Content
Bonjour, | Connexion
  • English

Sucre et cancer du sein : y-a-t-il un lien ?

De nombreuses affirmations circulent autour du cancer en général, et plus précisément autour du cancer du sein. Certaines d’entre elles ont une assise scientifique comme l’importance des antécédents familiaux. D’autres relèvent plus de la croyance ou des idées reçues. Qu’en est-il de l’affirmation qui revient souvent selon laquelle le sucre jouerait un rôle dans l’apparition et le développement du cancer du sein ? Des travaux sont en cours pour répondre à cette question, l’occasion pour nous de faire le point sur la position des scientifiques et des autorités sanitaires quant au rôle du sucre en matière de cancer du sein.

Sucre et croissance des cellules cancéreuses

La tentation est grande de naviguer sur internet à la recherche d’informations lorsqu’on fait face à un diagnostic qui peut faire peur, comme celui du cancer du sein. Certaines patientes peuvent ainsi découvrir des vidéos ou des articles présentant le sucre comme un facteur accélérant la croissance des cellules cancéreuses. Qu’en est-il réellement ?

Absence d’études et de consensus scientifiques

Cette information repose sur le fait que les cellules cancéreuses seraient plus gourmandes en sucre que les cellules saines. Il en découlerait qu’une alimentation riche en sucres favoriserait le développement et la croissance de ces dernières.

A cette date, aucune étude scientifique réalisée sur des êtres humains n’est venue confirmer ce dernier point comme le rappelle la Fondation contre le Cancer en Belgique ou encore la société canadienne contre le cancer. Les résultats obtenus ne sont pas considérés comme suffisamment fiables pour en tirer des conclusions trop générales.

Les risques d’une diminution de la consommation de sucre pour les patientes

Croire que le sucre accélèrerait la croissance des cellules cancéreuses peut amener certaines femmes atteintes d’un cancer du sein à réduire de manière drastique leur apport en sucre, voire à le supprimer totalement de leur alimentation. Une telle décision peut avoir des conséquences telles qu’une dénutrition ou une perte d’énergie.

Une dénutrition ou un apport insuffisant en énergie peut avoir une incidence sur la résistance de l’organisme aux différents protocoles thérapeutiques, et même accentuer certains effets secondaires comme le souligne la société canadienne contre le cancer.

Supprimer le sucre peut engendrer une perte de poids qui ne ferait qu’amplifier celle provoquée par les traitements comme la chimiothérapie. En conséquent, la patiente se retrouve affaiblie et son organisme ne réagit pas aussi bien aux protocoles mis en place.

Enfin, il peut être important de conserver une certaine notion d’envie et de plaisir durant cette période difficile et de pouvoir la combler avec des aliments sucrés s’ils sont au goût de la patiente.

Sucre et facteur de risques du cancer du sein

Une autre affirmation relative au rapport entre le sucre et le cancer du sein consiste à faire de la consommation d’aliments sucrés un facteur de risques. Là encore, rien n’est pour l’instant établi et admis sous forme de consensus au sein de la communauté scientifique.

L’étude NutriNet-Santé

NutriNet-Santé est une étude de cohorte (c’est-à-dire qui repose sur le suivi d’un groupe de volontaires sur plusieurs années) qui a pour objectif d’établir les liens entre nutrition et santé et notamment d’identifier les facteurs de risques pour certaines maladies comme le cancer.

En janvier 2021, la Fondation Arc pour la recherche sur le cancer a publié les premiers résultats obtenus après 6 ans d’étude relatifs au rôle du sucre dans l’apparition du cancer du sein. Ces derniers laissent penser qu’une consommation excessive de sucre peut être liée à un sur-risque de cancer du sein. Les sucres concernés seraient les sucres ajoutés, les sucres libres ainsi que les sucres présents dans les boissons sucrées et les produits laitiers.

Les auteurs de cette étude invitent donc les autorités sanitaires à intégrer ces résultats dans leur réflexion en matière de politique de prévention.

Le sucre, un aliment à consommer avec modération

Ainsi, pour l’instant, le rôle du sucre en matière du cancer du sein n’est pas encore établi avec certitude. Toutefois, il est important de rappeler qu’une alimentation saine et équilibrée est recommandée. Cela suppose de limiter la consommation de produits alimentaires transformés dans lesquels le sucre est très présent.

Back To Top